Apprendre qu'on est intolérant au lactose et qu'on doit changer radicalement sa façon de manger est parfois difficile à digérer. Ou encore apprendre que ses enfants doivent arrêter tout de suite la consommation de produits laitiers, et du coup devoir repenser l'alimentation de toute la famille, apporte bien du casse-tête.

 

Je me suis retrouvée moi-même dans cette situation, et je me suis beaucoup posé cette question au début : mais qu'est-ce que je vais manger pour remplacer tout ce que je dois enlever?? C'était il y a plusieurs années, quand on ne parlait pas du tout des intolérances, surtout pas de celle au lactose, qu'il n'y avait pas de sites, de blogs, ni même de livres de recettes! Une époque (pourtant pas lointaine du tout) où même les médecins n'y croyaient pas. Les débuts ont été difficiles, plutôt galères même! Mais au fil du temps, j'ai appris à cuisiner différemment. J'ai découvert de nouveaux produits, j'ai changé ma façon de manger, j'ai redécouvert les légumes et les céréales. J'ai appris à lire les étiquettes. Et je me suis mise à faire des gâteaux et des pâtisseries. Car si je n'en fais pas moi-même, je n'en mange pas! J'ai dû faire preuve d'imagination. Bien sûr j'ai un grand nombre de crash-tests ratés et de tentatives presques inmangeables à mon actif. Mais je suis plutôt fière du résultat

Heureusement, la situation a évolué dans le bon sens. Les médecins commencent à admettre que l'intolérance au lactose peut éventuellement exister (et encore...). Celle au gluten est bel et bien reconnue, car on peut la diagnostiquer dans une bonne partie des cas. Désormais on trouve pléthore de sites informatifs et blogs de recettes, et on trouve dans les librairies de merveilleux bouquins de cuisine. Ouf! Et bien heureusement, on a plus facilement accès aux produits qui nous permettront de remplacer le lait de vache, le yaourt classique, la crème fraîche, le beurre, etc...

 

Des personnes qui ne sont pas intolérantes au lactose décident de ne plus consommer de lait de vache, car en effet, ce n'est sans doute pas aussi bon pour la santé que ce que l'on nous rabâche constamment. Cette association leur est aussi dédiée.

Plijadur a donc pour but de transmettre des recettes, montrer comment faire, créer des échanges sur le thème du "sans lactose". En bref, donner un coup de main à ceux qui souhaitent changer.

Avec les années, je me suis mise à aimer vraiment ma nouvelle façon de manger. D'ailleurs je me sens beaucoup mieux. Je cuisine beaucoup, et pour d'autres aussi. Je fais même des crêpes, des glaces, et de la béchamel! Généralement, si je ne précise pas, personne ne se rend compte que c'est un plat ou un gâteau sans lactose (sans beurre, sans crème, sans lait). Ca passe inaperçu, et ma cuisine est souvent apréciée. Une sacrée victoire! Ca tombe bien, parce que pour moi c'est ça qui compte : avoir du plaisir à cuisiner, et en avoir tout autant à manger! Pas question d'avoir des assiettes mornes et de la nourriture ennuyeuse à mourir! Moi je veux de la couleur, des saveurs, de la fantaisie et des surprises!!

Avec Plijadur on vous montre comment cuisiner des choses ordinaires pour tous les jours, ou pour des occasions spéciales. Simplifier la cuisine, tout en ouvrant à de nouvelles possibilités. Par contre, si vous cherchez de la grande gastronomie, passez votre chemin, vous n'êtes pas au bon endroit.

Nous utilisons beaucoup de légumes, des céréales, des herbes aromatiques, des épices, et bien sûr des produits pour remplacer les produits laitiers, beaucoup à base de végétaux.

Vous retrouverez le calendrier des ateliers en cliquant ici. Et pour nous contacter, suivez ce lien!

A bientôt!

Claire Cariou, présidente